Que Dieu te garde, parce que moi, j'ai pas le temps.
Avoir de la répartie
Qui ne rêverait pas d'avoir une répartie d'enfer, répondre du tac au tac... Comme Jamel, Laurent Baffie, Coluche, Fabrice Luchini... Pourquoi est-ce un art si difficile ? Parce qu'on a pas le temps de réfléchir ! On est cueilli à froid, par surprise ! ... Dans cette vidéo, on va voir qu'il est très possible de s'en sortir avec de jolies pirouettes, même si on est tétanisés à la suite d'une grosse vanne qu'on vient de se prendre dans la figure.
Pour cliquer sur "J'aime" (le pouce en l'air), il te suffit de cliquer sur "YouTube" en bas à droite de la vidéo, afin de visionner cette vidéo directement dans YouTube. Tu pourras alors aussi cliquer sur "S'abonner" afin de recevoir une notification dès que je publie une nouvelle vidéo.

-------------------------------------------------------------------------------------

Texte de la vidéo

Si t'es une jeune fille et qu'on te demande si t'es vierge, faut avoir l'esprit drôlement affûté pour répondre :

- Non, je suis sagittaire

Je te connais pas, mais peut-être que tu t'es déjà senti con parce que t'as pas su quoi répondre à une question gênante ou une réflexion désagréable.

- T'es déjà debout, toi ? Mais il est même pas midi !

- Tu t'es fait clouer le bec, et une heure après, t'as trouvé ce qu'il fallait répondre :

- Moi des fois je suis en retard, mais toi, tu pars tellement en avance que j'ai peur de te croiser en arrivant

Pourquoi c'est si difficile de répondre du tac au tac ?

Parce que qu'une vanne que tu t'apprêtes à balancer, t'as tout ton temps pour la répéter dans ta tête, et décocher la flèche, juste au bon moment.

Mais celui qui la reçoit, il a pas le temps de réfléchir, tu dois répondre tout de suite, alors si t'es pas ceinture noire de répartie comme Coluche ou Jamel, t'as aucune chance, mais je vais te donner quelques trucs pour t'en tirer super bien !

Par exemple la technique du "oui, et ?". T'allumes une clope et BOUM, tu te prends une vanne !

- Arrêter de fumer, c'est tellement facile que tu le fais 50 fois par jour, hein, c'est ça ?

Lââââ ! Dans ta gueule ! ... N'essaie pas de te justifier, réponds juste :

- Oui, et ?

- Et, ben rien, c'est pas très bon de fumer autant

- Oui, et ?

- C'est pas bon pour la santé

- Oui, et ?

Comme tu te défends pas, et que tu lui demande même de continuer, t'as désarçonné ton agresseur, c'est l'arroseur arrosé. Ca marche avec n'importe quelle critique. Par exemple, moi, je pense que tu te maquilles tellement qu'à Noël, on posera les cadeaux à tes pieds !

Un autre truc, c'est de demander de l'aide aux gens qui sont autour. Par exemple, tu commences à perdre tes cheveux

- Tu te laisses pousser le front ?

Répond pas ! Souris, laisse un silence, et demande à tout le monde

- Qu'est-ce que je peux répondre à ça ?

C'est comme si tu donnais un défi à l'assemblée : "Qu'est ce qu'on pourrait rétorquer ?"

- Mieux vaut être dégarni à l'extérieur qu'à l'intérieur.

Et si personne ne trouve quoi dire, ce n'est pas grave, tu as détourné le propos. Si tu essaies de répondre ou de te justifier, tu vas alimenter le mécanisme des vannes en série, et jouer au ping-pong avec des gens qui vont gagner tous les points.

- T'aurais pas un peu grossi, Toi ? ... Fais gaffe, hein ! Ce sera bientôt plus facile de passer par derrière pour te faire la bise.

- Ouais, ben je reviens de vacances

- Ah oui ? Et quand t'étais sur la plage, Greenpeace voulait te remettre à l'eau, non ?

- Nan mais je vais me remettre au jogging, je vais les reperdre très vite !

- Ouais ben cours pas en ville, les bagnoles vont avoir peur de se faire écraser

Nooooon ! Va dans son sens ! Moque-toi de toi-même !

- Ouais, j'ai pris trente kilos en vacances. Mais c'est pas assez, là, je compte en prendre encore 20 !

Mets-toi dans le camp de l'adversaire, du coup, y'a plus de cible. Il y a aussi la technique de "Qu'est-ce que tu ferais à ma place ?"

- Mon meccano a commandé 4 nouveaux pneus pour ma bagnole, mais il en a reçu un cinquième par erreur, du coup, il va me le donner.

B - C'est bien. Tu vas en faire quoi ? l'accrocher au mur ?

Eh oui, ça te fais prendre conscience que c'est un cadeau encombrant ! Un coup à l'orgueil qui te donne envie de répondre du tac au tac :

- Bah je m'en servirai comme roue de secours

- C'est pas une roue, c'est juste un pneu, ça sert à rien

Nooooon. Tu donnes le bâton pour te faire battre. Retourne plutôt la situation comme une crêpe :

- Bah ouais mais qu'est-ce que tu ferais à ma place ?

Et là aussi, ça sonne comme un défi : il ne s'agit plus de se foutre de ta gueule, mais il faut trouver ce qu'on peut bien faire avec un pneu de bagnole. Peu importe qu'il te trouve une solution ou pas : ce que tu voulais, c'est éviter de te faire moquer de toi. Si t'as pas la répartie mortelle de Laurent Baffie ou Brice de Nice, n'essaye jamais de te défendre sinon tu seras comme le chat qu'on veut faire entrer dans la valise pour être emmené chez le vétérinaire :
tu peux miauler et donner tous les coups de patte que tu veux, tu te feras quand-même mettre en boîte.

Tu passes pas pour un con si tu ne te défends pas. Tu peux même sourire droit dans les yeux de ton interlocuteur, Style :

– Bravo, tu m'as eu ! Mais comme je ne te réponds pas, tu comprends tout seul qu'il ne faut pas en rajouter. Sinon tu vas me gêner, comme un cinquième pneu.

Les cibles privilégiées sont toujours les chats qui donnent des petits coups de patte quand on les taquine. Y'a deux genres d'animaux qu'on ne vanne jamais : les tyrannosaures parce qu'ils te bouffent en une seconde et les petits poussins, parce que personne n'a envie d'agresser un bébé qui n'essaie même pas de se défendre.