Donne-moi tort et deviens le meilleur. Donne-moi raison et deviens heureux.
Tu ne seras jamais le meilleur
Quand on pratique un sport, un jeu ou une activité, on veut souvent être le meilleur. ce n'est pas difficile. Le seul hic, c'est que d'autres aussi, veulent être le meilleur. Maintenant, est-ce que les gens les plus forts sont aussi les plus heureux ?
Pour cliquer sur "J'aime" (le pouce en l'air), il te suffit de cliquer sur "YouTube" en bas à droite de la vidéo, afin de visionner cette vidéo directement dans YouTube. Tu pourras alors aussi cliquer sur "S'abonner" afin de recevoir une notification dès que je publie une nouvelle vidéo.

 

 

Texte de la vidéo

Je te connais pas, mais peut-être que tu veux devenir le meilleur dans le sport, le jeu ou l'activité que tu pratiques.

T'es pas con, tu te rends bien compte que tu vas pas être champion du monde demain matin, alors tu te fais un plan de carrière dans ta tête, comme ça.

Mais est-ce que tu sais combien y'a de candidats sur la terre qui poursuivent le même but que toi ?

1'000 ? 10'000 ? 100'000 ? S'il y en a mille, t'as une chance sur mille d'être le premier.

C'est pas psychologique, c'est mathématique.

Parmi tes concurrents, certains sont nés sont plus forts, plus réactifs, plus précis que la plupart des gens. Ils arriveront plus haut et plus vite que toi sans que tu puisses rien y faire.

Ils ont peut-être aussi plus de temps et de moyens à disposition.

Oui je sais, c'est injuste. Mais c'est comme ça.

Mais toi aussi t'es plus doué que certains autres. Tu es peut-être plus intelligent, plus vif, plus endurant.

Calme-toi, t'as pas de mérite. T'es né comme ça. Ta responsabilité, c'est de t'entraîner, apprendre, donner le meilleur de toi-même

Tu arriveras quelque part par ici.

Mais c'est mieux si t'es persuadé que tu vas atteindre le top niveau parce que si t'as pas la foi, tu resteras tout en bas !

Eh ! ... de toute façon, même si t'atteins le sommet, ça durera pas éternellement. Le poids des années te fera dégringoler de ton podium.
Tôt ou tard
Ca, c'est la courbe idéale, il t'arrive rien. Mais dans la vraie vie, tu peux te blesser, perdre ton job, divorcer.

Ouais... c'est pas jojo.

Bon, tu peux te doper : ça monte plus haut, plus vite. mais ça descend plus vite aussi.

Pourris pas ton corps, va ! ... t'en as qu'un.

Donc là, tu as les gros trucs de ta vie qui vont calmer ton ascension. Mais sans parler de ça, ne crois pas que tu vas progresser en ligne droite, ça va fluctuer en dents de scie. De semaine en semaine... De jour en jour.

Y'aura des fois, tu vas être tellement mauvais que t'auras juste envie de te pendre. là, là.

Et au contraire, y'aura des fois ou tu auras l'impression de voler tellement tu réussis tout ce que tu fais ! ... La maîtrise. Là, là.

T'es remonté à bloc ! Tu vas faire encore mieux la prochaine fois, c'est sûr !

Non. Parce que ça, c'est pas ton niveau normal, ça, c'est exceptionnel. Ton vrai niveau, c'est cette ligne-là, c'est la moyenne.

Ca veut dire que la fois suivante quand t'as été super bon, y'a un maximum de chances que ça se passe moins bien.

Le truc sympa, c'est quand tu fais vraiment de la merde, la prochaine fois, tu seras forcément meilleur.

C'est pas psychologique, c'est mathématique. Ca porte même un nom : ça s'appelle "La régression vers la moyenne"

Maintenant, j'ai une question pour toi : Pourquoi tu pratiques cette activité ?

Parce que t'aimes bien, elle te satisfait.

OK. Mais est-ce que tu penses que tu seras encore plus satisfait quand tu seras au top ?

Regarde autour de toi : est-ce que tu crois vraiment que les meilleurs sont les plus épanouis ? les plus heureux ?

Imagine le champion du monde qui vient quand-même de perdre la finale aujourd'hui.

Et en même temps, toi, tu viens de gagner ton premier petit concours local.

Bah tu seras plus content que lui, même si, malgré sa défaite, il demeure cent fois meilleur que toi.

Le bonheur, c'est pas une question de niveau. C'est un état d'esprit.

Je te propose un truc : Les prochaines fois où tu seras tellement déçu de toi-même qu'on aura plus qu'à te ramasser à la cuillère, rappelle-toi que c'est juste normal et que tu vas forcément rebondir. C'est pas psychologique. C'est physique

Eh ! ... Entre nous, quelqu'un qui se laisse pas démonter par les circonstances qui le foutent en bas, il est pas fort, il est redoutable.